Lettre aux élus concernant la prestation compensatoire.

Je reprends ce blog avec le combat dans l’association CCN-ARPEC.

Lettre aux élus :

« En 1997, le maire de Bron accueillait notre association, l’ARPEC, créée par un habitant de sa commune. Elle avait pour objectif de mettre en lumière la situation de milliers de familles confrontées à la dérive d’une loi sur la prestation compensatoire. Habitant non loin, à Brignais, je suis devenue vice-présidente de cette association, car « seconde épouse » et donc victime collatérale avec mes enfants, nés de cette seconde union.

Notre association, ainsi soutenue, connut une médiatisation totale, qui permit, après les audiences de la Commission des lois et celle de la Garde des Sceaux de l’époque, de faire modifier cette loi (en 2000 et 2004). En effet, quand un capital n’est pas fixé au moment du jugement, la prestation compensatoire qui est par essence forfaitaire se transforme en rente viagère avec toutes les conséquences dramatiques que nous connaissons.

Cette nouvelle loi protège, désormais de cette dérive, mais malheureusement, cela ne règle pas les anciennes prestations !

Aujourd’hui, l’association CCN-ARPEC est toujours active pour aider ces familles qui sont, comme la mienne, 30 ans après, toujours dans la même situation ! L’exemple de mon mari est emblématique : marié 11 ans, il paie depuis 33 ans une prestation à son ex épouse, à la retraite et remariée, et devra encore le faire pendant 30 ans selon les espérances de vie ! 11 ans de mariage et plus de 60 ans de rente ! L’avantage excessif est évident mais encore faut-il que la justice le reconnaisse.

L’aspect financier est évidemment disproportionné mais la situation de bigamie entretenue par cette situation est aussi très difficile pour tout le monde, moi-même bien sûr, car cette charge me rappelle mensuellement ce lien qui n’est pas rompu par le divorce de mon mari, mais aussi mes enfants et mes beaux-enfants.

En 1998, lors de notre audience devant la commission des lois et notre rencontre avec la garde des Sceaux, j’avais évoqué les mini-bombes à retardement, familiales et financières, qu’une telle situation larvée pouvait générer!

14 ans plus tard, beaucoup ont explosé dans les familles recomposées qui tendent à devenir le nouveau modèle familial et les dégâts sont considérables car nourris par les pires sentiments qui soient !

Au pays de l’égalité des droits de l’Homme, il est temps d’assainir de réparer les inégalités de traitement entre des épouses, qu’elles soient d’un premier ou second mariage et des divorcés entre ceux qui l’ont été avant la loi de 2000 ou après. Il fallait peut-être attendre 30 ans pour que cette injustice flagrante apparaisse à tous. Aujourd’hui, il est grand temps ; des milliers de familles n’en peuvent plus !

Notre fierté est d’avoir pu mettre à jour, en 1997, la situation de nos familles et que l’Etat ait pu rectifier une loi pour éviter de nouvelles injustices. C’est ainsi que la démocratie fonctionne : les citoyens interpellent ceux qu’ils ont élus pour rectifier ou réadapter un texte qui n’est plus en adéquation avec la réalité : c’est la preuve d’une démocratie vivante !

Notre association est toujours dans la même démarche et ce courrier en est le médiateur.

Je vous demande donc, en tant qu’élu de la République et représentant des citoyens que nous sommes, de nous apporter votre soutien et notamment de poser une question écrite à l’Assemblée Nationale pour enfin régler cette situation.

Je vous joins le courrier de notre association ainsi que le nom du site* où vous trouverez tous les renseignements nécessaires pour compléter votre information. Je me tiens bien sûr à votre disposition si vous pensiez une rencontre nécessaire.

Dans l’attente et l’espoir que mon message aura retenu votre attention, recevez, Monsieur le Député, l’assurance de ma profonde considération.

 

Marie-Noëlle BRAMONTE

Membre du bureau CCN-ARPEC

 

*nom du site en lien sur mon blog

 

Posted in ACTUALITES, citoyenne, Personnel on 18 janvier 2013 – 10:48 | Comments (0)

Voyage à Hirschberg (7 et fin)

Dernier jour et retour.

Le dimanche matin, certains sont partis visiter une ville voisine, d’autres, comme moi, se sont rendus à une réunion œcuménique, installée, non pas dans un lieu de culte mais dans une cour intérieure d’immeubles.

C’est vraiment une réunion ouverte, sous tous ses aspects : français et allemands, cérémonies protestante et catholique,  musiques, nourritures spirituelle et terrestre puisque le buffet  est en préparation à côté.

Une cérémonie sans ostentation. Le chapiteau abritant la chaire arbore une publicité pour un plombier. Autant le décorum est simple, autant les paroles, traduites en français, sont  fortes et universelles.

Bien sûr, la musique est présente et rythme la cérémonie. Walter est au premier rang avec un instrument impressionnant !

Puis les festivités reprennent leur cours : des musiciens de jazz  mettent l’ambiance, puis il y a de nouveaux échanges entre les musiciens et enfin les cors de Brignais se mettent en place pour une imposante démonstration. 

Ensuite,  nous nous retrouvons tous ensemble pour un dernier repas… toujours très copieux.

 Je reste avec Eva-Marie et Walter qui sont  toujours aux petits soins pour moi. Des amis allemands viennent s’asseoir à notre table. Que de rire et de bonne humeur….je ne comprends toujours rien mais je me sens si bien !

L’heure du départ arrive.

On retrouve nos cars sur la place. Comme pour tout départ, c’est très émouvant et très bruyant à la fois. Les « au revoir » s’éternisent :  on a toujours oublié de dire quelque chose, de s’embrasser, de se donner des adresses , des mails…

 « Tout le monde dans les cars » répète l’organisateur…

Je suis avec mes hôtes et Manuel JUST,  le jeune maire de Hirschberg. Je suis accompagnée comme j’ai été accueillie : avec simplicité et gentillesse.

Mais où est Christiane ? La voilà qui arrive !

 Je l’appelle pour qu’elle ait le temps de saluer tout le monde.

Allez, un dernier moment, on rit, Eva-Marie commente nos adieux en allemand.

« Oui, on fait une dernière photo »..

On éclate de rire…photos…

Et  le maire de Brignais se joint à nous pour une dernière.

Sous un soleil magnifique qui a accompagné ces trois jours, la caravane des quatre  cars prend le chemin du retour.

Nos hôtes agitent les bras …puis disparaissent au sortir du virage.

Il est 14h, nous arriverons vers minuit. La route sera longue mais on a tellement de commentaires sur ce séjour…

Il faudra que je  les mette sur mon blog.

Depuis le retour, nous avons échangé  des mails avec Eva-Marie et Walter…en anglais !

Le contact est gardé. Ils ont commencé à voir mon blog et vont demander à un ami de traduire pour eux..

On se revoit, c’est sûr ! notre challenge : progresser en anglais pour améliorer nos échanges. L’invitation est lancée…j’espère que nous les verrons avant un échange officiel des deux villes.

Posted in ACTUALITES on 22 juin 2011 – 4:41 | Comments (0)

Voyage à Hirschberg (6)

Une journée bien remplie (2)

Alors que la fête battait son plein, je quittais mes amis allemands et français pour aller rejoindre la classe de CM2.

Et là, quel plaisir de retrouver mon amie Danielle, collègue pendant de nombreuses années à l’école Jean Moulin, mais aussi  ses élèves qui, coïncidence ou non,  avaient été ceux de ma dernière classe de Ce1,  la dernière classe de ma carrière.

J’avais dit à Danielle de ne pas leur dire que je serai là pour ménager  l’effet de surprise et il fut total! Je retrouvais aussi Blandine une maman d’élèves devenue  une amie,   et Sonia, intervenante au centre social, toutes deux accompagnatrices de ce voyage scolaire.

Quel fierté pour nous tous de voir notre commune représentée par l’école Jean Moulin dont les élèves arboraient avec fierté le logo sur leur polo.

Ils avaient relevé le défi et leur prestation fut impeccable. Gentiment encadrée par Myriam, l’enseignante allemande, quel super moment de rencontres.

Je ne sais plus si c’est Danielle ou Myriam qui  offrait la glace, mais pas de problème, je suivis toute la troupe  pour prolonger ces moments agréables et retrouver mon ambiance d’école.

« Tu vas mettre les photos sur le site ? »    me demandèrent les enfants , pour renouer avec les habitudes du CE1 sur notre site de Classe toujours animée par Isabelle.

Sans doute !

Un temps superbe et une terrasse pratiquement pour nous seuls !!!

HUMMMMMM délicieuses les glaces ! J’ai bien fait de venir!

Après ce moment agréable, nous avons fait un petit bout de chemin ensemble et nos routes se sont séparées…

La classe est repartie dans son auberge de jeunesse et moi…muni du plan et surtout aidée par Myriam, je suis repartie rejoindre mes hôtes pour la suite des festivités.

Mais pas seulement….

Arrivée à la maison, je retrouvais Eva-Marie et Walter, toujours sur la brèche pour préparer la suite des  festivités.  Ils m’accompagnèrent sur le chemin à la réunion de travail animée par Christiane et ses homologues allemands. Les échanges avec les participants, comme un député européen furent très riches et heureusement traduits par des intervenants, allemands et français qui  en furent les interprètes dont Hélène.

Mes hôtes nous rejoignirent et tout se termina en chansons…. Toujours très enjoué et festif. (je ne sais pas encore mettre les vidéos…mais il y a aussi des images qui bougent avec du son)

Pour ces 25 ans du jumelage, tous se retrouvèrent  devant des photos  ravivant de bons souvenirs  à en voir les visages épanouis et ravis.

Après cette après-midi bien remplie, nous nous sommes quittés pour mieux nous retrouver quelques heures plus tard: un petit  passage à la maison pour évidemment se changer et faire honneur pour la soirée de gala

Près de 700 personnes se retrouvèrent dans le gymnase, décoré aux couleurs des différentes villes et là : CHAPEAU BAS !!!

Après les discours d’accueil et de remerciements, chacun trouva sa place rapidement !

Et tout d’un coup, une armée de serveurs, chacun portant deux assiettes arriva tel un cordon ininterrompu, pour nous apporter l’entrée. Tout le monde fut servi en 12 minutes (quelqu’un a calculé)…une nouvelle fois bravo. 

Sur les panneaux annonçant la ville, d’immenses panneaux nous avaient mis l’eau à la bouche : pays des asperges et des fraises. Evidemment, je n’ai pas résisté au plaisir de faire la photo : aussi beau que bon !

Sur la scène se succédèrent des numéros de claquettes, tous plus ébouriffants les uns que les autres…

Plus fort encore, le plat chaud…arriva chaud !  Et le dessert glacé auréolé de fraises compléta ce délicieux repas.

Une troupe formidable de chanteurs, dans une mise en scène inventive et joyeuse compléta se régal des sens. Tout était parfait.

Pour remercier cette troupe locale, qui anime depuis plus de 20 ans les fêtes environnantes, j’achetai un DVD…que les principaux protagonistes (compositeur et directeur de troupe) signèrent…décidemment Eva-Marie connaît tout le monde !!!!

Posted in ACTUALITES on 8 juin 2011 – 3:19 | Comments (0)

Voyage à Hirschberg (5)

Une journée bien remplie. (1)

Dès 10 heures du matin, tout le monde se retrouva sur la place de Brignais.

 

La journée commença par les cérémonies officielles au cours de laquelle les maires de Hirschberg, Brignais, Schweighouse et Neiredau  échangèrent paroles de bienvenue,  d’amitié, de souvenirs, de souhaits et surtout du grand plaisir d’être tous réunis pour cette grande fête du jumelage.

Les deux harmonies française et allemande jouèrent à l’unisson plusieurs morceaux dont le magnifique hymne européen .

Après le rituel échange de cadeaux et un apéritif convivial, tout le monde se dispersa dans la ville, parée des couleurs du jumelage pour se retrouver pour la suite des festivités.

La classe de CM2 de l’école Jean Moulin présenta avec leur classe jumelle allemande une pièce de théâtre,

 Puis, tous les élèves réunis chantèrent ensemble.

Ensuite,  nos amis allemands nous régalèrent, outre  quelques saucisses, gâteaux crémeux, et bonne bière d’une chanson…culinaire  en l’honneur du jumelage.

Merci à Eva-Marie pour l’écriture du texte et l’interprétation magnifique du rôle de Marianne.

Et la journée était loin d’être finie……

Posted in ACTUALITES on 7 juin 2011 – 2:59 | Comments (0)

Voyage à Hirschberg (4)

 Chez mes hôtes.

Une ligne droite, deux virages et nous arrivons chez mes hôtes.

Notre « chauffeur » nous dépose prestement et nous dit « au revoir »  avec un  accent délicieux !

C’est un petit lotissement dans la verdure,  comme chez moi, une maison comme chez moi…et tout de suite je me sens comme chez moi.

Et ce n’est que le début de « tout comme pareil »…sur tellement de sujets, famille, social, politique, environnement, loisirs, nourriture…(si si…tomates, mozzarella, asperges et …bière !)

Et tout ceci, alors que je parle allemand comme mes hôtes parlent français, c’est-à-dire pas du tout…. à part quelques formules de politesse !

Heureusement…Thank you very much !  We are saved ! Il y a l’anglais !

Je me retrouve comme il y a 30 ans avec l’animatrice allemande Angela, qui était ….professeur d’anglais ! Mais à l’époque mes années lycée étaient plus fraîches dans ma mémoire et nous avions pu tellement converser sur tous les sujets.

Il y a quatre couverts…et nous attendons le fils de la maison…comme chez moi !

J’ai apporté quelques bouteilles de vin, offertes et conseillées par mon mari qui a passé les dernières années de sa carrière plus en Allemagne qu’en France.

Si nos conversations avaient été filmées…et surtout enregistrées par, disons un professeur d’anglais, je pense qu’il aurait avalé son dictionnaire !

C’est inouï comme on retrouve au tréfonds de sa mémoire , les mots assoupis depuis si longtemps de ne pas être utilisés… »you have so many beautiful flowers »  « I dont like this »….et les formules reviennent.

Le plus difficile c’est le vocabulaire….

C’est tellement drôle que parfois après s’être regardé avec  un état allant de la surprise, au doute, à la reconnaissance…on éclate de rire devant nos visages ébahis !

Mais comme on veut à tout prix se faire comprendre, alors on utilise toutes les ressources, gestes , mimiques…et on éclate de rire !

Comme  de toute façon, Eva-Marie est une nature joyeuse et que je pense ne pas être en reste…(comme pareil)on ne s’en lasse pas et  on ne voit pas le temps passer.

« Demain est un autre jour »…répète Walter qui aime s’essayer au français.

Oui il est temps d’aller se coucher, car la journée de demain s’annonce chargée. D’après ce que je comprends et parfois, est-ce le vin aidant, j’ai l’impression de comprendre l’allemand…

Eva-Marie et Walter vont participer activement à la journée de demain, chants, spectacles, animations….Elle sera la  Marianne  française, bien sûr, et en jubile d’avance ! Elle écrit, anime, chante, danse et Walter joue de plusieurs instruments.

Sur le bahut, Eva-Marie me montre une photo  du mariage du  maire et sa jeune femme entourés de mes hôtes, leurs témoins.

 Demain, ils seront tous  en vedette pour une belle journée…

Posted in Personnel on 3 juin 2011 – 3:29 | Comments (0)