Fin d’une étape…à la suivante!

Dernière photo dans ma classe.J’ai 55 ans et je pars (à la retraite).

 Je ferme la porte de ma classe. Mes élèves se mettent un rang. Je leur demande que ce dernier rang soit le meilleur de l’année. Et il l’est. Allignés, silencieux, les élèves me regardent avec un petit sourire complice. Pas un bruit, pas un chuchotement…nous descendons l’escalier. Je viens de leur faire un petit discours, le dernier, celui des dernières recommandations, pour effacer celui des adieux qui déjà, en fin d’année scolaire « normale » nous serre un peu le coeur. J’attends aussi que toutes les classes soient sorties. Quelques éclats de voix au loin. C’est bon, on peut y aller.

Ma gorge est un peu nouée. Tant mieux. Je leur ai dit :  je vous  regarde, je ne dis plus rien…ils sont sages. Je mets mes lunettes de soleil, pour affronter…le soleil mais aussi  parer aux larmes d’émotion que je ne pourrais pas retenir. Tout est calme, juste le froissement des vêtements et le cliqueris de quelques boucles de cartable et  nous arrivons dans le préau.

Le silence et  tout d’un coup : une foule dans  le préau   : tous les élèves de l’école et  tous les enseignants qui explosent en cris de joie et  en tapant dans leurs mains. La surprise, la joie, le bonheur…. Photographies, fleurs, cadeaux…tout se bouscule! Mon coeur vient d’exploser et se répand en larmes.

« Ouvre ton paquet! » me crie-t-on?  Un vase?  plus tard, je verrai! « Non, ouvre tout de suite » !

Qu’est ce que c’est? des dizaines de cartes , d’amour , de déclaration…il y a à lire. Et puis pour que chacune garde un visage, un album des photos de tous ces enfants faisant un coeur avec leurs mains.

Isabelle!!!!! Ma collègue, ma complice, mon amie!!! c’est toi qui a tout manigancé!!

« Tu vois, on t’a fait pleurer! Des enfants me regardent et pleurent aussi.  » Mais non, je ne suis pas triste, je pleure…de joie! Je ne disparais pas…on se reverra!

Comme l’a dit une des élèves : je te verrai au marché! Et puis il y a le regard d’un autre qui me scrute et sans doute surpris de savoir que je suis  si « vieille » , se frotte la joue et me dit :  « mais…. tu mets des crèmes! »

Bien sûr que j’en mets ! Mais avant tout, cette jeunesse , c’est à lui, c’est  à eux, à tous ces enfants avec lesquels j’ai partagé ma vie d’instit que je la dois. Bien sûr, ils  prennent de l’énergie, mais combien ils  en donnent en échange. Quelle belle énergie, et quelle belle vie avec eux! Je les en remercie du fond du coeur.

C’est pour ça. La batterie a fonctionné à plein régime, maintenant elle doit changer de rythme pour durer encore. Je vais reprendre mon souffle et partir pour une nouvelle étape..qui bien sûr croisera des regards d’enfants. Ils sont mon énergie, ils sont ma vie! Les miens, mais tous les  autres aussi

Tiens ça rime!

One Response to “Fin d’une étape…à la suivante!”

  1. Didier dit :

    Septembre de ratures papier crayon vers la blouse et le plumier, cette solitude raz-le coeur bouts de nerfs plus blessures ; et des bruits aussi : cris, bousculades, gamins de laine tiraillée et tache d’encre l’enfance. Bientôt 8 heures 1er étage, voici un soleil en blouse bleue : d’accueil et d’accord, toujours prête à dire « chiche on essaye… », l’enfance espiègle et libre de ses trouvailles. Au bord du bureau (longtemps presque maintenant…) tous nos rendez-vous de rien et d’essentiel. Si précieux à te dire ce soir Marie-Noëlle, merci.
    Didier


Leave a Reply