L’école est bientôt finie!

A relire mes derniers articles, il est évident que cette période de fin d’année, de fin de carrière, de fin d’école n’est pas un long fleuve tranquille.

Si,  à la surface,  le canard semble paisible et avancer avec douceur, en dessous, il bat des palmes comme un malade…

J’essaie moi aussi de ne pas laisser paraître à la surface tous les soubresauts causés par ma mise en tenaille entre l’administration et  la justice. Difficile, le pot  de terre contre le pot de fer, David contre Goliath…beaucoup d’expressions mais une réalité qu’il faut affronter.

Je pensais que ce serait plus facile en gardant le nez dans le guidon…et ce fut possible tout au long de cette dernière année…surtout en regard des difficultés en tout genre qui ont bridé notre travail et occupé nos esprits. Malgré cela, on a tenu toute l’année, Isabelle et moi : pour nous mais surtout pour les enfants, toujours pour les enfants.

 Mais, sur la ligne d’arrivée, il faut bien lever le nez pour passer la ligne .

Les derniers jours passent comme au ralenti….et tous ces témoignages d’amitié et de soutien réactivent des questionnements sans fin.  Impossible de ne pas  y penser quand chacun a sa petite phrase ou une intention, pleine de compassion ou de gentillesse. Cela devient , non pas des couteaux dans la plaie( faut pas exagérer) mais des moments d’émotion beaucoup plus forts et beaucoup plus difficiles à contenir que je ne l’aurais imaginé.

 « Ne pas trop prendre à coeur », laisser aller, penser à moi… le plus difficile est d’aller contre ma propre nature : je suis faite comme ça! Mais que ça fait du bien ! Tous mes amours, tous mes amis…qui me connaissent pas coeur sont  là, en rempart…et m’attendent pour la suite …je suis tellement entourée ! quel bonheur! 

« Ne pas perdre de vue l’objectif » c’est la phrase clé que mon mari me donne toujours quand je suis en panne d’outil et chaque fois, elle me remet sur le chemin. Merci à lui pour TOUT : 30 ans d’amour et de  complicité…pour commencer. Justement, il a hâte pour les 30 suivants et c’est lui qui a tranché….avec son humour à lui :  « finies les conneries! » Je traduis : l’école est finie…plus que quelques jours!

 Donc, ne pas perdre de vue l’objectif et pour cela jalonner  les étapes qui m’y conduisent.

Mes collègues,  devenues  mes amies au fil de ce temps d’école, ont tellement insisté (et elles ont eu raison) pour que je les réunisse autour d’un pot de départ. Oui,  ne pas partir seule, mais les oreilles remplies de leurs éclats de voix, mélées de rire et de  messages d’amitié. Le pot de départ :  ce sera le lundi 30 juin. Je voulais que ce soit dans ma classe…mon point de départ et d’arrivée. Tous ont insisté pour que ce soit dans le préau…il y fera plus frais!

En cette fin d’année, beaucoup de célébrations, de pots, de départs à la retraite…entre collègues, entre amis et puis les cérémonies officielles. Mais de ces dernières, je ne peux faire partie malgré l’invitation ; je ne pars  pas officiellement en retraite…

Cependant, « on » ne me privera pas de tout ce qui fait un passage d’une étape de la  vie à l’autre… J’aurai le plus important : ce pot de l’amitié,  moment privilégié,  entourée de tous ceux qui ont partagé  ce parcours .

Et puis, je ne fais sans doute qu’anticiper la décision du Tribunal Administratif qui décidera très bientôt (mon avocat vient de déposer un référé) que je serai réellement en retraite, en cette fin d’année soclaire comme c’était prévu, puisque j’ai 55 ans passés.  Je ne veux pas me poser en victime car, nom d’une pipe.. .je n’ai fait aucune erreur…ALORS!!!!!!!!!!!!!  

Je suis d’autant plus sereine que j’ai passé le relais : « mes héritières. »sont en place pour l’année prochaine.

« héritières »…ainsi se sont-elles nommées puisqu’elles héritent de « mes trésors » : l’expression de mon travail, la matérialisation de ma pédagogie..des graines à replanter : ce sera un peu de moi mais, en pédagogie, plus encore qu’ailleurs, chacun réinvente, enrichit les productions des précédents pour adapter cette fabuleuse aventure qu’est la transmission du savoir à des enfants pleins de vie.

 Je ne serai jamais bien loin., elles le savent , …surtout avec ce nouvel outil :  je ne serai qu’à un petit clic!

One Response to “L’école est bientôt finie!”

  1. Adrien dit :

    Bonjour, vous-rappelez vous d’un jeune blondinet pas bien épais et parfois grognon? J’ai dis « vous »? On dit « tu » à sa maitresse :) Reprenons, ma maitresse donc, en cp -pour apprendre à lire- et en cm2 -pour se préparer à la dure vie du collège!- J’ai récement appris que Jean Moulin va perdre sa meilleure maitresse, j’en suis désolé et déçut, certaines personnes ne voient pas ce qu’elles vont perdre…
    J’ai été très heureux, et je pense que tu le sais, d’avoir été ton élève et je te souhaite une bonne continuation! En espérant te croiser un de ces jours, je te fais une grosse bise maitresse!

    PS: le style et l’orthographe me manquent, je suis incorrigible ^^


Leave a Reply