Candidate aux élections municipales de Brignais en mars 2020

Voici le texte que j’ai écrit suite à ma décision de me présenter à cette élection municipale. Cela ne devait être qu’un petit texte de présentation et finalement, c’est plus complet puisque, ce qui a  été déterminant dans ma décision c’est la rencontre avec l’Union Populaire Républicaine en janvier 2019. J’adhérais en février.

Ma détermination s’est démultipliée au fil de l’année 2019 quand tout d’abord, j’ai regardé de près ce parti qui existe depuis 12 ans mais que je ne connaissais pas. Je suis désolée de ne pas avoir porté attention à ce  parti tellement minoritaire et que l’on nous montrait de façon caricaturale. Mais comment faire quand, même lorsque vous êtes candidat aux élections présidentielles, vous n’avez que quelques minutes pour démontrer le gigantesque piège de l’Union Européenne. En revoyant maintenant François ASSELINEAU déchirer le texte des GOPE, je vois la portée de son geste qui ne pouvait être que symbolique mais que l’on a pas compris. Les « journalistes » n’ont surtout rien fait pour nous le faire comprendre! Bien au contraire!

Minoritaire car ce sont les sondages qui décident de qui est à 1% et qui est à 20%… Comment avoir 20% de votants car on a 1% d’audience! Tout est décidé à l’avance, on ne le sait que trop!Parce que l’on a perdu toute confiance dans cette « politique », on continue à se laisser berner! Tous pourris et tout est dit!!!

En rejetant tous les partis politiques qui nous donnent trop souvent des raisons de le faire, on rejette aussi des politiciens  sérieux, honnêtes et désintéressés!

Je ne savais pas que ça existait, et comment l’aurais-je su puis que l’UPR est « interdit » de médias! Heureusement il y a internet, mais la puissance des grands médias écrasent tout sur son passage! Quand un parti politique est absent des grands médias, car totalement blaklisté, il faut vraiment le vouloir pour s’y intéresser. Heureusement, il s’est  trouvé un ami qui m’a interpelé…plusieurs fois. Il faut être persévérant, car, dans mon cas, il a insisté…Et je ne l’en remercierais jamais assez!

Dès que l’on a lancé le premier regard,  écouté les premiers  arguments, regardé la première conférence…on ne peut plus s’arrêter, tellement  on se rend compte du gouffre d’ignorance et de désinformation dans lequel on est. Dans lequel j’étais! Quand justement je me rends compte que quelqu’un comme moi, impliquée, toujours à l’affût d’informations contradictoires, je suis passée à côté de l’UPR, je me dis que la tâche va être difficile mais au combien enthousiasmante de transmettre. Etre tel le bon enseignant, celui qui montre sans dire ce qu’il faut voir! Laisser à chacun la possibilité de se faire sa propre idée.

Quel courage et quelle persévérance, il a fallu depuis plus de 12 ans  et il faut encore à François ASSELINEAU pour tenter de nous expliquer pourquoi et comment nous sommes dans la situation de destruction de notre belle FRANCE. Tous, nous avons constaté et constatons tous les jours les attaques que subissent nos services publics, notre industrie et notre agriculture depuis des dizaines d’années. Comme la grenouille plongée dans une eau froide que l’on fait chauffer petit à petit, nous nous adaptons en pensant que c’est supportable…au moment où l’eau bouillonne, la grenouille est cuite et c’est terminé. Je dirais que les grenouilles que nous sommes sont engourdies et que certaines nous secouent pour sauter vivement du chaudron!!!

Pour ceux qui sont étonnés de voir tellement d’ affiches UPR, alors que les médias n’en parlent pas ou mal, c’est justement pour non seulement contrebalancer cette injustice mais surtout pour nous interpelez…et il semble que l’heure soit venue vu le nombre grandissant  d’adhérents et l’audience exponentielle sur internet.

Je rejoins avec enthousiasme l’UPR qui veut nous réveiller et je suis d’autant plus déterminée que le temps presse : nous sommes bientôt cuits!

Voici mon texte et la vidéo de présentation filmée lors de l’université d’automne UPR à Vallères. Je venais de prendre la décision de cette candidature.

Je suis honorée de présenter une liste UPR ouverte aux citoyennes et citoyens  de Brignais pour les municipales des 15 et 22 mars 2020.

Personnellement, j’ai adhéré à l’UPR de François Asselineau en février 2019  et j’ai décidé de me présenter à cette élection municipale. A savoir que  l’UPR est classée « divers » par le ministère de l’Intérieur et ouvert à tous ceux qui veulent que la France retrouve son autonomie politique pour décider elle-même de son avenir. J’habite Brignais depuis 30 ans et je me suis toujours impliquée dans la vie de la cité.

Vous me connaissez peut-être comme responsable de parents d’élèves sur Fournion et Jacques Cartier, maîtresse d’école sur Jean Moulin, syndic bénévole de copropriété du Domaine des Poètes ou pour avoir créé un comité de soutien pour un policier municipal. Je suis toujours mobilisée comme présidente d’une association nationale sur les conséquences du divorce.

En tant qu’enseignante ou associative, j’ai fait de nombreuses pétitions et des manifs pendant près de 40 ans, et je constate que toutes les avancées que nous avions obtenues partent en lambeaux !  J’ai toujours voté, par devoir civique, et comme beaucoup, j’ai toujours essayé de voter « au mieux » en constatant que  non seulement rien ne change, mais que ça empire !

Il suffisait pourtant d’écouter François Asselineau qui nous désigne, depuis la création de son parti, il y a 12 ans, les causes de la situation de notre pays qui se dégrade : la désindustrialisation, l’agonie de nos agriculteurs, la vente à la coupe de notre patrimoine et la casse de nos services publics.

Les traités signés par nos gouvernements depuis 1957, mais surtout le traité de Maastricht ont mis la France sous la coupe d’une entité supérieure mais que nous n’avons pas élue : L’union Européenne, « la mal nommée ». Ce mariage forcé, arrangé par nos dirigeants, non seulement n’a jamais été décidé par les peuples européens mais quand ils ont dit NON, comme  les français en 2005 à plus de 55%, leur vote a été bafoué avec le traité de Lisbonne en 2008.

Nous n’avons pas réagi à ce moment-là ! Je n’ai pas réagi, le nez dans le guidon, comme chaque citoyen qui veut faire au mieux dans sa vie de tous les jours! Il est temps de lever le nez, ce que je viens de faire et d’ouvrir notre grand angle.

Ce que nous constatons est la conséquence de décisions prises par les oligarques, non élus, de la Commission Européenne. Nos gouvernants ne sont que des courroies de transmission et, bien sûr, ils ne peuvent pas tenir leurs promesses puisqu’ils n’ont pas ce pouvoir !

On peut rester indifférent et dire que tout cela nous dépasse ! Mais on peut aussi, chacun avec nos qualités, reprendre notre destin en main et celui des générations futures, comme l’ont fait dans des périodes sombres, nos anciens.

Les conséquences désastreuses que nous constatons nous obligent à voir que nous aussi, nous sommes en guerre : c’est une guerre économique que nous subissons d’autant qu’on nous a enlevé les armes pour nous défendre !

C’est une guerre larvée où les combattants sont fauchés par la précarité qui peut atteindre chacun d’entre nous jusqu’à retourner cette violence contre eux-mêmes.Si nous ne sommes pas atteints, pouvons-nous dire que ce n’est pas si terrible ? Mais comment pouvons-nous rester indifférents? Je pense que réduire ces conséquences  à des statistiques ne doit pas nous rassurer mais au contraire nous faire réagir!

Ce n’est pas en se comparant à la misère du monde que nous aurons nos réponses,

Ce n’est pas en refoulant les malheureux à nos portes, que nous protégerons nos enfants.

Ce n’est pas en rejetant les tords sur les « politiques » que nous trouverons la solution !

Nous sommes le nombre et si chacun d’entre nous fait ce qu’il sait le mieux faire, alors nous pourrons regarder fièrement nos enfants en leur laissant un monde meilleur !Je sais rassembler, je sais transmettre et je vais mettre ces compétences au service de cette renaissance.

« Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse »Ne nous laissons pas détourner par des infox qui veulent brouiller notre regard !

J’ai la certitude que nous sommes nombreux à avoir cette prise de conscience : nous ne sommes que des pousses, mais certaines sont déjà bien développées !

« Celui qui ne veut rien faire trouve des excuses, celui qui veut faire, trouve un moyen ». Nous avons encore quelques moyens et les élections, même si le système n’est pas parfait, nous offre ce choix. A nous de nous en saisir et de  rendre ses lettres de noblesse à la politique : nous occuper des affaires de la cité, faire de l’éducation populaire politique, susciter des débats et surtout devenir responsables de notre propre vie. Tout cela nous ne pourrons le faire qu’avec vous : car BRIGNAIS, c’est VOUS!

Si vous vous êtes reconnus dans ce texte et si vous décidez de nous rejoindre,  je serai heureuse de vous accueillir pour vivre ensemble, cette aventure humaine pleine de promesses. Bien à vous, Marie-Noëlle Bramonte

Ci-dessous, les coordonnées pour me contacter et vous renseigner sur l’UPR. Nous ouvrirons bientôt une permanence sur Brignais.

Marie-Noëlle BRAMONTE  mnbramonte@gmail.com  Domaine des poètes 06 84 91 35 84

FACEBOOK :   l’UPR à Brignais      UPR Rhône    UPR TV

Abonnez-vous sur YOU TUBE

UPR Rhône : Pour être au  plus près de nos territoires.

UPR TV (national) : Actualités, analyses, vidéos, conférences où vous aurez accès à  une mine d’informations.

Et bien sûr : le SITE  UPR  https://www.upr.fr

 

Leave a Reply