Voyage à Hirschberg (2)

Pourquoi ai-je accepté cette invitation?

Je le pressentais : il est arrivé symboliquement à un moment charnière dans ma vie, pour des raisons personnelle, familiale, sociale, culturelle et politique.

Raison personnelle, parce que je viens de terminer l’étape professionnelle de ma vie. A bientôt 60 ans cela me permet de reprendre mon souffle, de me ressourcer avec toutes les expériences vécues pour proposer une nouvelle étape et me sentir utile, donc restée vivante.

Raison familiale, en raison de mes origines : je dis souvent que je suis européenne puisque j’ai des grands parents italiens et français dont une grand-mère alsacienne, partie de ma famille qui a été meurtrie comme chacun sait avec l’Alsace prise en étau entre la France et l’Allemagne sur plusieurs générations.
Ce voyage a remué en moi tellement de blessures que ma famille a vécues et qui sont quelque part enfouies dans notre mémoire familiale. En 1979, j’avais déjà accompagné des jeunes de Pierre-Bénite pour un voyage en Allemagne de l’Est (10 ans avant la chute du mur) et cette expérience avait été et reste encore aujourd’hui un des moments marquants de ma vie. 30 ans plus tard, cette étape est aussi forte mais cette fois revigorante et chargée d’espoir.
Il est important pour repartir sur de nouvelles bases de savoir que ces blessures sont cicatrisées mais qu’elles seront toujours là pour avant tout ne pas oublier et recommencer les erreurs passées.

Raison sociale, quand à mes engagements dans la société, comme institutrice publique, dont 14 ans à l’école Jean Moulin, école de grande mixité sociale et de projets ambitieux pour tous les enfants. Engagée, à ce titre, pour la défense des fondements de notre République dont la laïcité est un des socles essentiels.

Raison sociale encore, quand à mes engagements associatifs parce que je pense que les différences n’ont seulement ne doivent pas diviser mais au contraire nous enrichir les uns les autres.
Raison culturelle, parce que seule la culture doit être la meilleure proposition à toute confrontation à la place de toute action agressive et belliqueuse. La culture permet tous les langages pacifiques entre les peuples pour les unir et les réunir dans une même communion.

Raison politique, parce notre monde ne peut s’organiser en dehors d’organisations humaines, décidées par tous, acceptées par tous et respectées par tous pour le bien de tous. Encore faut-il que chacun d’entre nous n’en détourne pas l’objectif pour ses propres intérêts.

C’est là tout l’enjeu de notre humanité : respecter les règles communes pour organiser au mieux la vie de tous et que chacun y trouve sa place et son utilité.

Toutes ces raisons et sans doute beaucoup d’autres que je développerai plus tard s’imbriquent entre elles pour m’aider à prendre mes décisions en fonction de ces valeurs devenues miennes grâce à mon éducation, mes études, mes rencontres et mes expériences.

Toutes ces raisons me portent encore à croire (malgré tout) qu’il faut faire confiance à l’être humain afin qu’il trouve en lui toutes les ressources que souvent il n’est même pas conscient d’avoir. Il faut pour cela des révélateurs. La pédagogie en est un. Et la pédagogue que je suis ne peut qu’agir dans ce sens.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai accepté l’invitation de Christiane CONSTANT, élue PS au Conseil Municipal de Brignais. Nos chemins sont complémentaires et se sont quelquefois croisés, souvent avec succès.
De ces rencontres est née une amitié car au-delà du fait que nous fonctionnons dans le même cadre de références, les deux femmes que nous sommes aimons vivre ces engagements dans la joie, la découverte des autres avec un humour partagé, indispensable sel de la vie qui permet la réussite de belles aventures humaines.
Celle-ci en est une et je suis heureuse de l’écrire pour la savourer encore et peut-être la faire partager au lecteur qui s’aventurerait sur ce blog.
Merci à tous ceux de mes amis qui passent quelque fois par là et que j’embrasse très fort.
Tout a commencé dès ma descente du car à Hirschberg. ……

One Response to “Voyage à Hirschberg (2)”

  1. Isabelle dit :

    Merci Marie-Noëlle, de nous faire partager toutes ces belles aventures, ces beaux instants, ces vraies rencontres.
    Des liens d’amitié qui se nouent, des gens vrais, des sincères, des « gentils ». C’est denrée rare…
    Ton charisme et ta profonde humanité ont fait directement écho chez ceux qui te ressemblent, au delà des frontières, au delà de la langue. Pas besoin de discours et de mots quand on vibre pour les mêmes valeurs. L’osmose est immédiate, et ton récit en est la preuve.
    Nous attendons avec impatience la suite de ton témoignage.


Leave a Reply