Prise de conscience!

Une vague est en train de monter, vague citoyenne soulevée par des personnalités courageuses et clairvoyantes.

Est-ce un hasard mais je viens de recontrer à travers différents médias, livres, télé, internet, quelques-unes de ces personnalités qui tentent de nous réveiller : « La force qui nous manque  » … »Allez les femmes « … Nous dire que nous sommes responsables de notre destin!

J’essaie d’en faire écho à travers ce blog…relayé par d’autres, seuls ou plus construits, comme le Réseau Libre.

Nous devons tous oeuvrer dans le même sens en utilisant nos différences commes des outils de compréhension et en faisant tourner les informations pour déclencher chez chacun d’entre nous puis collectivement la prise de conscience!

Avoir conscience des situations réelles est très difficile dans le déluge d’informations et surtout de désinformations, de manipulations, auquelles nous sommes mélès, consciemment ou non.

Avoir conscience que les systèmes en place sont tous bien huilés pour nous opposés plus que pour nous réunir!

Toutes  les différences sont aiguisées avec beaucoup d’habililté pour nous faire nous épuiser les uns les autres dans des combats dont nous sortons tous perdants : différences de religion, de couleur, de niveau social avec des raffinements entre salariés du privé et du public…diviser pour régner.

Machiavel n’était pas machiavélique : si son nom s’est transformé en adjectif, c’est parce qu’on l’a assimilé à son message, mais lui n’a été que le messager…et le premier qui dit la vérité sera exécuté!
Il a simplement observé les différentes étapes à mettre en place par tout dirigeant qui veut contrôler un groupe, et en a fait une sorte de guide pour un prince..une sorte de mode d’emploi….qui a beaucoup servi et qui est toujours d’actualité.

Se plaindre ne sert à rien, si ce n’est à véhiculer des pensées négatives qui nous abîment un peu plus tous les jours.

Non, « la force qui nous manque », c’est celle de se regarder en face, de voir les balises qui se lèvent, de s’informer, de passer les messages, donc de passer à l’action.

Très vite, la prise de  conscience d’abord de notre ignorance puis de nos possibilités d’agir, de « simplement » nous servir de ce magnifique cerveau que nous n’utilisons qu’à 10% de ses capacités paraît-il, pour voir comme Pinocchio ce qui nous attend si notre conscience ne nous réveille pas!

Cette image de Pinocchio s’impose pour illustrer mon propos.
Je me rappelle du regard épouvanté des amis de Pinocchio…devenus des ânes parce qu’ils se sont laissés éblouir par les lumières et envouter par les musiques de la fête foraine.

Nous sommes comme Pinocchio, pour l’instant, nous sommes  à l’entrée de ce gigantesque miroir aux alouettes…tout brille tout semble facile…tout nous fait envie : avoir tout ce que l’on veut…

Mais Jiminy Crikette  appelle Pinocchio, essaie de le raisonner…et Pinocchio recule, il comprend que tout ceci est illusoire et que pour garder sa liberté, il doit renoncer à l’appel de la facilité.

Et nous, allons-nous renoncer à notre liberté de penser, à notre libre arbitre? Faisons l’effort de penser par nous-mêmes, d’aller chercher l’information, de créer les liens, les réseaux qui vont nous permettre de nous élever, d’être maîtres de notre destin.

Certains disent que nous entrons dans la décennie de tous les dangers…la terre nous secoue elle aussi…allons-nous comprendre que nous sommes tous sur cette petite planète responsables de la vie des uns et des autres.

Le moteur ne doit pas être la peur mais au contraire, le bonheur de savoir que tous nous pouvons nous entraider pour vivre ensemble en paix et dans le respect de cette terre qui nous héberge.

Des messages émergent un peu partout sur la planète…sachons les écouter, les relayer, les amplifier….pour que la prise de conscience éclate enfin.

Peut-être comme l’aile du papillon qui s’agite, un seul petit message déclenchera ce grand réveil!

Ce sera peut-être celui-ci!  Il faut y croire!

Leave a Reply